Juillet 2022 - un étiage et des restrictions d'usage qui s'accentuent

Depuis début juillet, les précipitations sont faibles, voire nulles. Les prévisions d'ici la fin du trimestre (fin septembre) annoncent la poursuite de la période déficitaire de l'année hydrologique 2021-2022.

Les épisodes orageux de fin juin n'ont pas permis de soulager les ressources en eau. la situation est très tendue quels que soient les compartiments concernés (cours d'eau, nappes souterraines, humidité des sols, réserves des retenues en particulier de la région PACA). La dégradation des conditions d'habitats des espaces aquatiques s'étend en particulier sur les fleuves côtiers azuréens, et sur les cours d'eau du Gard, de la Drôme, de l'Isère, etc. Des mesures de restriction des usages de l'eau sont en vigueur sur tous les départements du bassin.

Le 20 juillet, le préfet coordonnateur de bassin a rappelé à ses homologues l'importance de la bonne information et pédagogie à diffuser auprès de l'ensemble des usagers de l'eau, économiques et domestiques, afin de s'approprier les mesures drastiques qui s'imposent de façon croissante. Les conséquences se traduisent sur la plupart des usages de l'eau et la baisse de la production énergétique décarbonée. L'adaptation face aux impacts du changement climatique en est à ses débuts.

Dans ce contexte des incidences indirectes apparaissent comme les feux de forêts. Une campagne nationale de prévention contre les feux de forêts et de végétation est lancée depuis la fin du mois de juin.

En savoir plus sur :

Publié le 22/07/2022